Balades en gondole à Venise

Histoire des balades en gondole à Venise

Retour aux origines

L'origine exacte de la gondole relève du mystère. L'Italie, la Turquie, la Grèce et Malte affirment tous que la gondole est originaire de leur pays. 

Les historiens retracent les premières rumeurs jusqu'en 1094, lorsque Vitale Faliero, le Doge (souverain) de Venise, a mentionné une gondole dans une lettre au peuple. Pour éviter une révolte, il a « donné » aux gens des bateaux en forme de gondole et leur a dit qu'ils faciliteraient leurs déplacements dans la ville.

La première représentation d'une gondole a été réalisée au cours des années 1400 par les célèbres artistes Carpaccio et Bellini dans des peintures qui ont été conservées jusqu'à ce jour. Ce n'est qu'à partir des XVe et XVIe siècles que des gondoles ont été construites et utilisées pour naviguer dans Venise. À cette époque, les gondoles avaient un aspect différent de ce qu'elles sont aujourd'hui. Utilisées principalement par l'élite de la ville, les gondoles étaient ornées de décorations ostentatoires. Au XVIe siècle, le gouvernement italien a interdit toute extravagance et a ordonné que toutes les gondoles privées soient peintes en noir, une pratique qui se poursuit encore aujourd'hui pour maintenir l'uniformité.

Au XVIIe siècle, vers la fin de la Renaissance italienne, environ 9 000 gondoles flottaient autour de la ville, reliant les citoyens d'un point A à un point B. Leur conception a été optimisée au fil des ans pour mieux servir de véhicules de passagers (ou de bateaux-taxis, comme on les appelle aussi) dans une ville traversée par les eaux de la mer. Aujourd'hui, la quasi-totalité des 400 gondoles de Venise présentent le même design.

La construction d'une gondole

Il faut environ deux mois pour construire une gondole et seuls ceux qui maîtrisent cet art et respectent un code strict appelé la mariregole peuvent en construire une. Chaque gondole est étonnamment similaire à l'autre. Elles pèsent environ 600 kg et mesurent à peu près 11 m de long. Les bateaux sont construits pour naviguer sans encombre dans l'étroit réseau de canaux et de passerelles de Venise. Bien qu'elle soit à fond plat comme un canoë ou un kayak, la ressemblance s'arrête là. Les gondoles sont asymétriques, plus longues et plus étroites. 

Il faut savoir que chaque gondole est fabriquée à partir de huit types de bois différents : orme, acajou, bouleau, chêne, tilleul, cerisier, noyer et mélèze. Chaque type de bois remplit une fonction différente pour assurer que le bateau reste à flot et puisse supporter un poids maximum. Pour équilibrer le poids du gondolier, le côté bâbord est plus large et plus haut que le côté tribord, où il se tient. Le ferro, une pièce métallique qui se trouve à la proue du bateau, sert de contrepoids au gondolier. Il permet également de maintenir la gondole à niveau au-dessus de l'eau. Le seul accessoire est le risso, un ornement en forme d'hippocampe placé sur la poupe. 

La dernière partie d'une gondole est la forcola ou la rame qui est fixée à la poupe. Faite en noyer, la forcola est conçue avec une courbe et est munie de plusieurs crochets où l'on peut placer la rame, selon les besoins du gondolier pendant qu'il rame. Pour éviter que le bateau ne tourne, le gondolier dessine des coups en forme de « C » ou de « J » en utilisant le forcola comme appui.

balade en gondole à venise histoire
balade en gondole à venise histoire

Les gondoliers

La clé qui lie tous ces éléments est le gondolier. Nous les connaissons comme les messieurs en chemise rayée noir et blanc, pantalon noir, vifs et souriants quand on les approche d'un touriste. Les gondoliers exercent une profession ancienne et noble, une communauté impénétrable. Auparavant, à partir du XVIe siècle, les gondoliers constituaient une caste à part, qui voulait qu'un père transmette les secrets de son savoir à l’un de ses fils. Le titre se transmettait de génération en génération au sein d'une famille. Ils étaient plus que des guides touristiques : les gondoliers étaient les gardiens des secrets et des scandales de la ville. 

Aujourd'hui, pour devenir gondolier, il faut passer par l'école de gondole, où l'on étudie la physique de l'aviron, on teste la force physique, on apprend une langue étrangère et on se familiarise avec l'histoire de la ville. Après la formation, les étudiants doivent passer un test très exigeant administré par l'Ente Gondola, effectuer un stage puis passer un examen pratique final. Ce n'est qu'après avoir réussi toutes les étapes que l'on obtient la licence de gondolier.

Billets pour les balades en gondole à Venise

Balade en gondole à Venise avec audioguide

Évitez les files d'attente et explorez les canaux de Venise avec un audioguide multilingue.

Gondole et sérénade vénitienne

Profitez de votre balade en gondole pendant qu'un chanteur à bord vous fait la sérénade.

Visite guidée de la Basilique Saint-Marc avec balade en gondole

Découvrez le cœur de Venise, la Basilique Saint-Marc avec un accès prioritaire à votre balade en gondole.

Billets coupe-file : Palais des Doges avec balade en gondole

Visite guidée coupe-file du Palais des Doges et balade en gondole.